De la dent dure

De la dent dure Petit Epagneul de Münster

Petit Epagneul de Münster

Pourquoi j'ai arrêté de fréquenter les épreuves de travail .

Pourquoi j'ai arrêté de fréquenter les épreuves de travail .

Ci dessous un truc que j'avais écrit par rapport à l'époque à laquelle j'élevais  des teckels , comme il faut , en ne faisant reproduire que des chiennes siglées , puis championnes . Les conclusions que j'ai tiré à l'époque par rapport au CAT , puis au club il est vrai particulier aussi du kopov , je les aurais tirées aussi si j'avais été un éleveur de chiens d' arrêt , ou de broussailleurs , parce qu'il est vrai que c'est à peu près partout la même ambiance , la même catastrophe . Les conclusions que je tire , elles n'engagent que moi , je ne demande à personne de partager ces idées , mais c' est comme ça que ça s 'est passé pour moi ...



 Bonne lecture :







Ce grand monsieur qu ' est René Depoux m ' a , il y a plus de 20 ans , par la simple lecture d'éditoriaux de la revue du club des Amateurs de teckels , donné envie d ' adhérer , et d 'élever intelligemment . J ' ai commencé à chasser avec un , puis trois ou quatre ou cinq teckels . Puis à élever en disant modestement que mon but était de produire des chiens du niveau des champions de travail .Toute la délégation Rhône-alpes a rigolé .J ' avais à ma disposition des chiennes d ' origines allemandes ( Ondra von der Breitenbachen Alpen , Britta vom Graste , de mémoire ) et une petite Frida du Cor Royal , achetées en lot près de Verdun sur Meuse . Mon mâle , Evans du Pêchereau , bon chien de chasse pratique , capable de faire régulièrement en épreuves en Sp ou en Bhfk des deuxièmes prix , ainsi que Granny du Pêchereau , tous deux pris chez Mr. Dubuget d'Argenton sur Creuse , auraient probablement eu des difficultés à me permettre , régulièrement  , d'atteindre mes objectifs ... 

. Mais le hasard , la chasse ( enseignant , je sortais des chiens le mercredi , le samedi et le dimanche , plus tous les soirs avant la nuit ) , les chenils bricolés , ont fait que j ' ai perdu des chiens , beaucoup . Certains tués par des sangliers hargneux , d ' autres perdus-volés , d ' autres tapés par des voitures ou des camions , d ' autres qui se sont entretués au chenil après avoir percé le grillage simple-torsion qui servait de séparation , enfin bref il a fallu que je me ré-équipe . Comme à l ' époque je fréquentais assidument les épreuves  ( ne pas faire reproduire des chiennes non titulaires du TAN ) , j ' avais eu l'occasion de rencontrer Aline Lachiver , l'éleveuse de  " la Grande Futaie " . J ' avais donc pu me rendre compte de visu que les chiens de cette origine étaient souvent en tête des épreuves , tant en criant qu ' en mordant . Et aussi que le caractère et l'équilibre de ces chiens étaient impressionnants . Fous passionnés face au fauve ou derrière un lièvre , puis calmes au repos ... J'ai bien entendu décidé de commander à Mme Lachiver deux chiennes , après lui avoir précisé que si elles avaient le potentiel pour être championnes , elles le seraient , car je les ferais travailler . Je suis allé dans la Sarthe , chercher Hora puis Iasmine de la Grande Futaie , qui furent CHT-CHIT rapidement . Hora dès sa première saison , Iasmine lors de la suivante . J'étais enfin équipé pour produire des chiens du niveau des champions , à condition de rester dans le sang au moment du choix du mâle , au moment des saillies ...



 

 
. Monsieur Depoux vieillissant a été remplacé à la tête du club . Certains jugements scandaleux sont devenus courants . Nous avons vus des chiens et chiennes de petit , petit mordant ET criant décrétés " meilleurs chiens , ou chiennes " de la délégation , parce qu ' ils étaient bardés d ' une flopée de sigles ( Schwk , Vp , St ) correspondant à du dressage plus qu ' à des aptitudes . Alors que le TAN de ces chiens ou chiennes , basé sur les aptitudes criant-mordant était du niveau d ' un petit troisième prix . Donc qu ' il était évident que les produits ne seraient pas terribles . Nous avons vus une  chienne de ce genre , lors de sa 5 ou 6 ème présentation au terrier , finir par faire une prise de défense ( le renard venant prendre la chienne en faisant péter les couvercles sur deux bons mètres , celle-ci hurlant ) , être remise réglementairement à l'entrée du terrier dans l ' espoir qu'elle revienne japper à la maire . Elle ne voulait plus rentrer , pas folle . Ses patrons , copains de l ' éleveur , juges , manipulateurs sur le terrier , à force d'ouverture  des couvercles , d ' incitations diverses ,  d'appels d'excitation , toutes chôses interdites , ont fini par la faire remonter , muette , jusqu ' à la grille , probablement terrorisée . A l ' extrême limite des 10 minutes imparties au chien qui a fait une prise gueule dans gueule pour revenir japper à la grille , on a entendu japper deux coups . Deux , pas trois... Les juges , le concurrent et ses copains se sont alors lancés dans un concert de cris de joie et d'applaudissements . Les juges aussi ... Bien sur ! La chienne passait du  " non classé " qu'elle méritait ce jour-là au CACT qui lui manquait . Ce jour-là , sur les lieux , avant la cérémonie de remise des résultats , un concurrent Suisse d ' un certain âge , habituellement mesuré et calme a déchiré sa carte de membre du club français sur le terrier , offusqué par ce qu ' il avait vu , est monté dans sa voiture et est parti . On ne l ' a jamais revu . Normal ...



 

 
. En 1974 , Hubert Stoquert écrivait : " Tant en travail qu'en beauté , les jugements de faveur ne nous font pas progresser ; ils ne donnent que des illusions à tous , passagères il est vrai , mais assez longues pour causer à la race des dommages difficilement réparables " . Monsieur Stoquert avait bien raison . Difficilement réparables , pas réparables ... Car quelques années après , ceux qui achètent des chiots issus de ce qu ' on leur présente comme "ce qui se fait de mieux en teckels " et qui se retrouvent avec un chien qui se déclare peu avant un an , qui ne sera jamais grand criant , ni grand mordant , qui traine parfois par terre , pas très passionné  , se disent que finalement , les teckels , ce n ' est pas ce qu ' on leur avait décrit ...



 

 
  . Quelle honte pour le club , ceux qui le dirigent , les juges du jour , le délégué du moment , l'éleveur en question , ce que je vous ai décrit précédemment . Une fois de plus , j ' ai entendu des gens dire ce jour-là : " du temps du père Depoux , ça ne se serait pas passé comme ça ! " . Bien sur ... Cela s'est passé  à Saint Ferréol , dans la délégation Rhône-alpes . Je me suis entretenu avec le délégué avant les résultats . Celui-ci , connaissant mon caractère , avait simplement peur que je ne fasse un scandale , que je ne lui gâche son épreuve . Que certaines actions scandaleuses se soient passées ce jour-là ne le contrariait finalement pas tant que ça . Il n'y pouvait rien .  Il n ' était pas capable de sentir où était le truc vraiment important . Pas assez passionné . Dans la même période , le même délégué ne comprenait pas pourquoi le nombre d'adhérents ne montait pas . Chaque année , de nouveaux adhérents arrivaient , pendant que d ' autres arrêtaient . Je lui ai dit ce que j'en pensais , que les gens qui arrêtaient ne le faisaient pas par hasard , mais là encore j ' ai dérangé : " tu as raison , mais c'est ta façon de le dire qui ne passe pas " . Combien de fois ai-je entendu des gens me parler comme ça ? Trop passionné...



 

 
  . A partir de ce jour , j ' ai compris que certaines personnes dans ce club comme dans les autres , magouillaient , essayaient d'influer auprès de juges complices pour favoriser tel ou tel élevage copain , ou pour défavoriser tel autre . Le résultat de cet état de fait est que les gens vraiment passionnés comme moi désertent le club , les clubs canins . L ' objectif atteint par les dirigeants est l ' inverse de celui qui est recherché ...Nous en reparlerons .



 

 
Des contextes comme celui là , j '  en ai vécu sur beaucoup d'épreuves , dans suffisamment de conditions différentes . Les juges sont trois , et quand le dominant des trois est bon , ce qui arrive quand même parfois  , tout va bien . Mais trop souvent ce n'est pas le cas , et j ' ai décidé de ne pas continuer à en passer par ces moments difficiles dans lesquels je suis obligé d ' entendre dire n'importe quoi par n ' importe qui . Je n ' ai jamais eu de problème à accepter que le chien que je présente ait été dans un mauvais jour , ou soit tombé sur un lièvre au parcours particulier ( j'en ai vu en Spk revenir passer entre les jambes des spectateurs , puis sous les voitures , puis prendre le goudron sur 300 mètres , pas facile à donner au chien , mais c'est le votre ...) . Ou sur un renard champion de travail , spécialiste qui agresse les chiens ( mais dans nos origines , ce type de renard , le plus souvent , se calme tout seul quand il sent que ça ne rigole pas du tout en face ) . Mais j'ai du mal à accepter d'être trop souvent sous évalué , alors que certains concurrents copains du juge sont sur évalués . Ce n'est pas rendre service à la race que de se comporter comme ça , quand Stoquert le dit il a mille fois raison .



 

 
  Les Sp et Bhfk sont nécessaires pour élever avec des reproducteurs dont on soit certain qu'ils aient les qualités de chasse nécessaires . Je connais suffisament les teckels , les origines avec lesquelles j' élève , pour pouvoir dire que tel ou tel chiot est " grand criant " , quand à 4 ou 5 mois il crie tous les matins derrière  les lapins qui sont dans la luzerne qui surplombe mon chenil . Je sais aussi voir ce qu ' il en est du grand mordant par rapport à ses comportements face à mes cochons  " de combat " , de 30 ou 70 kilos , en fonction de sa façon de gérer SEUL le face à face . Jappe-t-il à 4 mètres ,ou à 1 mètre ? Quand je fais partir le cochon , essaie t ' il de le prendre immédiatement par l ' arrière , ou se contente t il de le poursuivre à distance de sécurité ? Autant d'indices qui me permettent de savoir avec quoi j ' élève , plus fiables pour moi que les jugements pas toujours impartiaux auquels on a droit , à grands frais , au terme de journées épuisantes .



 

 
Voilà pourquoi je ne me déplace plus pour participer à des épreuves de travail , en Sp et en Bhfk . Mais faites nous confiance , prenez un chiot chez nous et vous verrez que ça chassera du  " feu de dieu" . Précisez nous quand même si possible quel type de chasse vous pratiquez , lapin , petit gibier , déterrage , gros gibier , et nous pourrons probablement adapter , faire du sur-mesure , en fonction de la chienne qui conviendra le mieux . Il vaut parfois mieux attendre quelques semaines et partir avec le maximum de chances d'être  satisfait . Nous pouvons même vous fournir un chiot qui ait le potentiel pour faire un champion de travail , sur l ' une ou l'autre des chiennes que nous avons au chenil . Si après tout ce que je viens de vous raconter vous avez encore envie de participer à des épreuves de travail ...Ce type de chien ne convenant pas forcément mieux  pour faire un chien de chasse pratique . Nous pouvons presque vous faire du sur mesure !

  Je n'élève plus de teckels parce que je ne chasse plus avec . Mais pour ce qui est des races avec lesquelles j'opère actuellement , les principes sont les mêmes . Vous ne me verrez pas à une épreuve de broussaillage , ni à un field sur bécasses . Mais j'ai les mains et les oreilles griffées toute l'année , comme mes chiens .



      Je vous ai mis une photo de ce qui me permet de juger des aptitudes de mes chiens mieux que les épreuves , la chasse . Là , ça ne trompe pas , et quand on se berce d' illusions , la nature et les sangliers en particulier vous remettent vite les pieds sur terre...C'était pour Pâques , un dimanche au parc du Calmels , un 40 kilos qui croyait qu'il avait affaire à des courants .